Camomille Romaine - HE Agrandir
Camomille Romaine - HE

L'huile essentielle de Camomille Romaine est sédative, calmante du système nerveux central, analgésique et antispasmodique.

Plus de détails

25,10 €

ajouté au panier.

Programme de fidélisation En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 47 points de fidélité. Votre panier totalisera 47 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 2,35 €.


Selon l'ouvrage : " La Passion des Huiles Essentielles et des Eaux Florales " de Joël Ruiz et Christophe Drezet
(ISBN 978 2 9540153 0 9)


Nom botanique :
Chamaemelum nobile L.
Parties utilisées :
Sommités fleuries
Mode d’obtention :
Distillation à la vapeur d’eau
Famille :
Astéracées

Particularité de la plante :
Il s’agit d’une plante vivace à racines fortes et à tiges ramifiées de 10 à 30 cm. Elles sont pourvues de feuilles alternes segmentées au sommet desquelles s’épanouissent des fleurs doubles, blanches et ligulées.
La camomille romaine était déjà utilisée à rome au XVI e siècle, d’où son qualificatif. C’est Galien qui, le premier, a fait connaître les vertus de la camomille en l’utilisant contre les maux de tête, les migraines rebelles et les névralgies.

Arôme :
Camphré, fruité, un peu piquant mais doux.

Principaux composants :

- Isobutyl angelate (30,00 à 38,00%)
- Isoamyl angelate (10,00 à 22,00%)
- Methylallyl angelate (6,00 à 12,00%)

Allergènes :
Limonène

Précaution d’emploi :
Pas de contre-indications aux usages et doses physiologiques recommandés. Attention aux falsifications possibles avec le cèdre, la térébenthine.

Propriétés thérapeutiques principales :

- Sédative, calmante du système nerveux central.
- Analgésique, antalgique.
- Anti-spasmodique puissant.

Indications principales :
On l’utilise pour apaiser le corps et l’esprit suite à des chocs nerveux, une dépression, une crise de nerfs... Avant une intervention chirurgicale, elle a un effet pré-anesthésiant.
Elle peut calmer efficacement des névrites, des névralgies et des migraines d’origine nerveuse. Elle facilite la digestion et calme les spasmes intestinaux.

Propriétés et indications thérapeutiques secondaires :

- Action anti-inflammatoire.
- Antiparasitaire.
- Antiseptique.
On l’utilise pour lutter contre certaines parasitoses intestinales, lambliases et ankylostomoses.

Conseils d’utilisations

Usage interne :
Prendre 1 goutte 2 à 3 fois par jour, diluée avec un peu de miel ou dans une cuillère à café d’huile d’olive ou sur un comprimé neutre.

Usage externe sur la peau :
Dans toutes les périodes d’anxiété, de stress :
En massage :
quelques gouttes d’huile essentielle de Camomille dans un peu d’huile végétale sur le plexus solaire, la nuque et la colonne vertébrale. Sur le ventre pour les tensions intestinales.
Dans le bain :
3 gouttes d’huile essentielle de Camomille + 3 gouttes d’huile essentielle de Lavande dans une cuillère à soupe de lait en poudre à diluer dans l’eau du bain.
Pour soulager des tensions cérébrales, migraines :
1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Camomille + 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée, pures ou avec un peu d’huile végétale (pour les peaux sensibles) en onction sur les tempes, derrière les oreilles et sur la nuque, plusieurs fois par jour. Attention aux yeux !
Pour soulager les douleurs du zona :
appliquer sur le trajet nerveux, 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de Camomille romaine + 2 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse + 1 goutte d’huile essentielle de Thym linalol + 1 goutte d’huile essentielle de Ravintsara dans 1 cuillère à café d’huile végétale de bourrache, de germe de blé, de rosier muscat au choix.

En diffusion :
Elle se diffuse agréablement pour apaiser les tensions, en respirant quelques gouttes sur un mouchoir ou sur l’oreiller, en association avec des huiles essentielles de petit grain, lavande fine, bergamote, mandarine, marjolaine à coquilles.

Associations possibles :
Les huiles essentielles apaisantes comme celles de Lavande, de Petit grain bigaradier, de Mandarine, de Marjolaine. L’huile essentielle de Menthe poivrée contre les tensions digestives et les maux de tête frontaux, la digestion.

Le bon conseil de Joël :
En cas d’irritations gastriques occasionnelles, prenez après les principaux repas 2 gouttes d’huile essentielle de Camomille + 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée diluées dans une cuillerée à café de bon miel bio ou dans une demi cuillerée à café d’huile d’olive de qualité.

La recette du  naturo :
On peut aider les bébés à traverser les périodes de poussées dentaires sans pleurs par un petit massage en externe sur la joue avec une goutte (pas plus) d’huile essentielle de Camomille romaine diluée dans un peu d’huile d’amande douce ou de calendula.

Remarque :
il existe plusieurs variétés de camomille : les deux plus connues sont la camomille romaine et la camomille allemande ou matricaire (matricaria recutita). L’H.E. de Camomille matricaire présente un moindre intérêt thérapeutique.
Elle contient de l’azulène en forte quantité, ce qui permet d’apaiser les irritations et les inflammations de la peau. On l’utilise surtout pour aider à soulager les dermatoses : eczémas, urticaires, prurit, ulcères de la jambe.