Marjolaine à Coquilles - HE Agrandir
Marjolaine à Coquilles - HE

L’huile essentielle biologique de Marjolaine à Coquilles est équilibrante du système nerveux autonome, apaisante, hypotensive et vasodilatatrice.

Plus de détails

8,50 €

ajouté au panier.

Programme de fidélisation En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 31 points de fidélité. Votre panier totalisera 31 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,55 €.


Selon l'ouvrage : " La Passion des Huiles Essentielles et des Eaux Florales " de Joël Ruiz et Christophe Drezet
(ISBN 978 2 9540153 0 9)


Nom botanique :
Origanum majorana L.
Parties utilisées :
Parties aériennes
Mode d’obtention :
Distillation à la vapeur d'eau
Famille :
Lamiacées

Particularité de la plante :
Originaire d’Afrique du Nord, la marjolaine à coquilles est la variété la plus cultivée parce que la plus parfumée. Plante herbacée vivace de 20 à 60 cm, elle est constituée de tiges avec des feuilles ovales.
En-dessous de celles-ci s’épanouissent des fleurs roses à blanches légèrement rosées groupées en épis globuleux d’où le nom de marjolaine à coquilles. On l’appelle aussi « marjolaine des jardins ». Les feuilles contiennent des réserves d’huile essentielle, des principes amers et des tannins.

Arôme :
Spécifique avec du caractère, puissant, épicé, légèrement camphré, pénétrant.

Principaux composants :

- Terpinène-4-ol (18,00 à 32,00%)
- Alpha terpinène (4,00 à 12,00%)
- Gamma terpinène (10,00 à 19,00%)
- Cis thuyanol-4 (5,00 à 25,00%)
- Sabinène (4,00 à 10,00%)

Allergènes :
Limonène, Linalol, Géraniol.

Précaution d’emploi :
Déconseillé pendant les 3 premiers mois de grosssesse. Légèrement dermocaustique. À diluer dans une huile végétale.

Propriétés thérapeutiques principales :

- Equilibrante du système nerveux autonome, apaisante. Hypotensive.
- Antibactérienne puissante.
- Fongicide

Indications principales :
Elle aide à traiter tous les problèmes du système nerveux autonome et à réguler l’hyperthyroïdie. Contre les troubles du rythme cardiaque, les spasmes divers, les troubles digestifs d’origine nerveuse, la fatigue nerveuse et obsessionnelle. Elle est équilibrante des pulsions sexuelles excessives (anaphrodisiaque).

Propriétés et indications thérapeutiques secondaires :

- Antiseptique. Anti-infectieuse respiratoire et digestive.
- Antalgique.
- Carminative.
On peut éventuellement l’utiliser pour lutter contre toutes les infections légères du système respiratoire, contre les infections intestinales et pour aider à soulager des inflammations articulaires.

Conseils d’utilisations
Usage interne :
Pour réguler le système nerveux autonome : 1 à 2 gouttes diluées dans du miel ou un peu d’huile d’olive ou sur un comprimé neutre. 2 à 3 fois par jour.

Usage externe sur la peau :
Ne pas l’utiliser pure sur une peau sensible. Il est recommandé de la diluer à 10 ou 20 % dans une huile végétale. En onction locale ou en massage, sur le dos, la nuque, le plexus solaire, la plante des pieds, au creux des poignets. On la dilue à 20 % dans de l’huile végétale de millepertuis ou de calendula ou autre… Environ 15 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère à café d’huile végétale. Elle est efficace pour la détente et l’apaisement, la régulation nerveuse. Légèrement anti-inflammatoire on peut l’utiliser pour faire des onctions avec les huiles essentielles de Gaulthérie, d’Eucalyptus citriodora, de Genévrier, dans de l’huile végétale de calophylle, en massage sur les articulations douloureuses.

En diffusion :
Associée aux huiles essentielles de Mandarine, Lavande ou Lavandin, elle se diffuse agréablement, pour des moments de détente et pour faciliter l’endormissement.

Associations possibles :
Les huiles essentielles de détente, Mandarine, Petit grain bigaradier, Camomille, Lavande, Ylang-ylang… Celles de Gaulthérie, Genévrier contre les inflammations.
Conseils soins de beauté :
Pour ralentir le vieillissement de la peau, mettre de temps en temps une goutte, pas plus, d’huile essentielle de Marjolaine à coquilles dans votre huile de soin. Éviter les zones sensibles.

En cuisine :
Elle ressemble à l’origan (dit marjolaine sauvage) et leurs arômes se rapprochent de celui du thym en moins puissant et en plus subtil. Soupes, pizzas, sauces à l’italienne, salades vertes (la laitue en particulier) et crudités, pâtés de lapin, viandes blanches, légumes, plats mijotés, marinades, farces, sauces pour les poissons, fromage frais de brebis, pommes à l’anglaise... Elle soutient les parfums de la ciboulette, du persil, du basilic et du thym.

Le bon conseil de Joël :
Je vous conseille ce bain très relaxant : versez 10 gouttes d’huile essentielle de Marjolaine à coquilles dans un diluant spécifique pour bain ou dans 1 cuillère à soupe de lait en poudre. Ajoutez la même quantité d’huile essentielle de Camomille romaine et de Mandarine. Bien mélanger dans l’eau du bain. Un vrai moment de détente et de plaisir !

La recette du  naturo :
Pour soulager efficacement une sinusite, une migraine, il est recommandé d’appliquer en onction 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de marjolaine et un peu d’huile végétale d’amande douce ou autre. Masser brièvement sur les zones douloureuses (Attention aux yeux !) plusieurs fois par jour. Renforcer le traitement en prenant 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Marjolaine par voie orale comme indiqué précédemment. On peut également associer 1 goutte d’huile essentielle de Menthe poivrée, en onction et en ingestion.

Remarque :
il ne faut pas la confondre avec l’huile essentielle d’origan, en latin Origanum Vulgare et Compactum, appelée communément marjolaine sauvage. Ou encore avec la marjolaine sylvestre. Ces dernières sont de fausses marjolaines.